Dans Successful attempt #1, l’image représentée est celle d’un acte dont on n’a pas été témoin, mais tel l’esprit à «besoin» de le représenter, pour encaisser le drame. Ici la lumière masque la plupart des détails. La lumière joue donc ici un rôle protecteur, ne dévoilant que ce que l’esprit est prêt à accepter. Celui-ci continue ainsi de se protéger contre le traumatisme (refoulement de l’acte). Cependant, la lumière joue un double rôle, elle retranche aussi l’esprit dans son angoisse. Celui-ci veut voir l’image complète de cette « ombre fascinante » : il désire à la fois se protéger des détails et assouvir son besoin de curiosité, comme le comportement que nous pourrions avoir devant un film d’Horreur.

Dans les visuels suivants, la lumière montre de plus en plus la violence de l’acte. Celui-ci n’est plus fantasmé, il est ancré dans l’esprit.

Série
Tentative Réussis

Technique
Encre de chine et crayon sur papier 450gr, 70 x 110 cm.

Réalisation
Paris, 2012.